Gilles Furtwängler, vue d'exposition, 2014 © Annik Wetter
Gilles Furtwängler, vue d’exposition, 2014 © Annik Wetter
Gilles Furtwängler, vue d'exposition, 2014 © Annik Wetter
Gilles Furtwängler, vue d’exposition, 2014 © Annik Wetter
Gilles Furtwängler, vue d'exposition, 2014 © Annik Wetter
Gilles Furtwängler, vue d’exposition, 2014 © Annik Wetter
Gilles Furtwängler, vue d'exposition, 2014 © Annik Wetter
Gilles Furtwängler, vue d’exposition, 2014 © Annik Wetter
Gilles Furtwängler, vue d'exposition, 2014 © Annik Wetter
Gilles Furtwängler, vue d’exposition, 2014 © Annik Wetter

gilles furtwängler

Vernissage le jeudi 18 septembre 2014
Exposition du 19 septembre au 6 novembre 2014

Gilles Furtwängler est un artiste suisse, diplômé de L’ECAL (Ecole cantonale d’art de Lausanne), il vit et travaille à Lausanne.

Chérie chéri, je m’adresse à toi. La notion de compassion est fondamentale. L’interprétation c’est le bien. Ouvrez la fosse aux chips.

Si ces quatre phrases constituent dans leur ensemble le titre de l’exposition de Furtwängler, Chérie, chéri, je m’adresse à toi est l’incipit du projet tout en prose qu’il a conçu à Quark.

L’artiste s’adresse d’emblée au visiteur et instaure une médiation directe qui invite à la lecture et à la contemplation.

Quatre phrases pour quatre aspects qui déterminent le ton de Gilles Furtwängler. L’apostrophe, la morale, l’ironie et l’impératif.

Faire de mon exposition un ensemble sémantique incohérent où chaque pièce serait autonome et où l’accrochage serait tendu comme un string XS sur une obèse ; et pour ne pas prendre l’exemple d’une femme, je peux dire aussi comme un maillot de corps XS sur un obèse.

Gilles Furtwängler

Après une longue période d’écriture et de performance, l’artiste renoue avec les arts plastiques en proposant deux peintures murales et une série de sculptures.

Les formes plastiques de Gilles Furtwängler œuvrent néanmoins toujours au service de sa parole. Tout est support au mot, parlé ou écrit.

Plus caustiques qu’autoritaires, les drapeaux, coussins colorés hissés sur des mâts, se dédouanent de leur rôle juridique pour tendre vers une poésie gratuite.

Remettre est une peinture murale qui bien que silencieuse, sera le théâtre d’une série de lectures que l’artiste proposera les 30 et 31 octobre puis du 3 au 7 novembre, tous les soirs à 19h. Ses lectures dureront entre 5 et 30 minutes.

La troisième pièce de la galerie est occupée par un deuxième mural qui illustre les recherches syntaxiques mais aussi visuelles que mène Gilles Furtwängler sur l’écriture. Elle clôt alors la boucle ouverte par l’intervention de l’artiste sur la vitrine :

Chérie Chéri, je m’adresse à toi (…) caresse d’amour.